• Par principe de précaution, TIBOOST cesse son activité.

     

    Merci à tous ceux qui nous ont suivi pendant cette aventure !

  • Face aux conclusions pessimistes de certaines études d'impact sur la santé humaine du Dioxyde de Titane (E171), Tiboost a fait le choix de mettre fin a son activité par principe de précaution.

    La technologie Tiboost contient quelques milligrammes de dioxyde de titane (E171) par mètre carré de surface traitée.
    Bien que les quantités soient extrêmement négligeables, la direction a fait le choix de ne pas mettre de produit sur le marché.

    Cette technologie contenait environ 0,2 grammes de Dioxyde de Titane par mètre carré de surface traitée, une quantité infime mais suffisante pour inquiéter la direction et les clients.

     

    La direction de Tiboost recommande vivement de poursuivre les études scientifiques sur l'impact potentiel sur la santé humaine de l'utilisation du Dioxyde de Titane sous sa forme nano et en suspension dans de l'eau, car il pourrait avoir un effet bénéfique sur la pollution organique, particulièrement dans les villes, et par conséquence sur la santé humaine. Les études actuelles manquent de moyen pour évaluer sincèrement cette utilisation précise.

     

    Les préconisations actuelles ne permettant pas de faire de conclusion réelle, ni en faveur, ni en défaveur du dioxyde de titane sous forme nano lorsqu'il est en suspension dans l'eau en quantité inférieure à 2% comme dans le revêtement, l'entreprise s'applique le principe de précaution et met fin à son activité.

  • Une technologie dont les avantages et les inconvénients sont très mal documentés.

    L'industrie de photovoltaïque pollue.

    Tiboost proposait un nano-revêtement contenant 98% d'eau et moins de 2% de dioxyde de titane à destination des centrales photovoltaïques.

    1 litre de cette peinture transparente permettait de recouvrir plus de 100 m² de panneaux photovoltaïques (0,2g/m² de dioxyde de titane).

     

    Loin des hommes et des utilisations actuelles comme dans les peintures, les dentifrices, les crèmes solaires et les bonbons, cette utilisation innovante et minimaliste du dioxyde de titane avait un objectif écologique et économique.

     

    Tiboost proposait d'évaluer l'efficacité écologique et économique de cette peinture transparente sur les installations photovoltaïques.

     

    Le calcul du retour sur investissement se faisait au cas par cas, il dépendait du matériel et du lieu, et était calculé à l'aide un protocole robuste.

    Arrêter de polluer en nettoyant les installations

    L'objectif était d'arrêter de polluer en nettoyant les installations photovoltaïques !

    La technologie permet de maintenir les installations photovoltaïques propres et efficaces pendant plus de 5 ans, et l'application était facilement renouvelable : c'est une peinture transparente de 40 nanomètre d'épaisseur à peine qui sèche ultra rapidement.

    Une approche sans investissement

    Évaluation rigoureuse de l'intérêt de la technologie sur site

    Un protocole de recherche appliqué avec chaque client pour calculer le bénéfice potentiel. Aucun engagement financier n'était requis.

    L'évaluation sur l'installation dépendait du lieu, de l'accessibilité et de l'équipement. La peinture peut se retirer avec de l'eau sous pression.

    Améliorations de rendements qui dépassaient 15%

    Chiffres communiqués par un client en Californie, dans la région de Los Angeles

    La technologie est éprouvée depuis plus de 10 ans, elle est excessivement documentée et est très utilisée à l'international. En France, le Dioxyde de Titane fait l'objet de vives critiques, contrairement au reste de l'Europe et aux Etats-Unis d'où elle provient.

    Manque de données et d'études

    La position française du principe de précaution

    Nous ne disposons pas d'étude pour ce produit qui permet de faire une conclusion scientifique. le Dioxyde de Titane fait partie de ces produits qui sont utilisés depuis plus de 100 ans. c'est le 8ème minéral le plus présent dans la croûte terrestre. Son utilisation est massive, sous forme de poudre, et récemment, de nouvelles propriétés ont étés découvertes pour sa forme nano, dont ses propriété de photocatalyse (qui utilise l'énergie de la lumière pour détruire les composés organiques volatils).
    La direction recommande ainsi le principe de précaution et la poursuite d'études scientifiques en environnement contrôlé, en laboratoire, car ce produit présente aussi des intérêts écologiques potentiellement importants. Les avantages et les inconvénients devraient être mieux mesurés.
    Il est recommandé de ne pas faire de conclusion trop hâtive quant à la dangerosité réelle du produit sur la santé humaine et sur son intérêt environnemental étant donnés les enjeux politiques et économiques mondiaux importants (le marché du Dioxyde de Titane représente plusieurs Milliards de Dollars) ; et si le Dioxyde de Titane était interdit, il convient aussi de savoir par quoi il serait remplacé et les risques du produit qui le remplace...

    Rappelons-nous cette loi de Paracelse qui invoque notre bon sens : "Tout est poison et rien n'est sans poison; la dose seule fait que quelque chose n'est pas un poison."

  • pour Tiboost, c'est fini !

    : )

    et c'est pas grave